Aujourd’hui les choses ne vont pas bien, j'ai encore et toujours la nausée, je me demande si tout cela ne serai pas finalement psychosomatique;

"Ai-je la nausée à cause des traitements ou à cause du fait que je viens de réaliser que je vais devoir reprendre le travail dans un mois?"

Pile avant les vacances scolaires, qu'il va falloir gérer la petite, qu'en me proposant l'option mi-temps thérapeutique en fait on me met sciemment dans la panade, car je vais devoir aller peu d'heures mais tous les jours au boulot !

 

 Je suis en fait partagée entre la joie de me dire ça y est la fin de ce cauchemar pointe le bout de son nez, enfin la vie va reprendre ses droits et, la panique.

prise de tête

 

 

Suis-je encore capable de travailler ?

 

D'exercer mon travail dans sa globalité ?

 

Ne vais-je pas devenir un poids pour mon service ?

 

Ai-je vraiment changé ?

 

Ai-je simplement changé ?

 

 Tout se bouscule dans ma tête et mes nuits deviennent des véritables moments de réflexion intense je ne pensais pas que ma tête pouvait tourner autant.

 

 En fait je déprime je crois, et ça me panique je refuse de déprimer , je refuse de me laisser aller à chouiner alors qu'il s'agit objectivement d'une super bonne nouvelle. Oui j'avoue, j'avais prévu d'emmener ma pepette en vacances début juillet pour mettre un véritable terme à ce cauchemar, et tout s'écroule papatra , reprise envisagée le 1 er juillet, 15 jours pile après la fin de mes traitements....

 

 

 

"Au risque de sembler tire au flanc je trouve que c'est rosse !"

 

 

 

Pour ma cancéro c'est simple, plus de traitement, plus de raison de demander une prolongation, mais je pensais; j'avoue que je me posais même pas la question, pour moi c'était évident que j'allais avoir une période de convalescence pour remettre mes pendules à l'heure... et profiter ne serai-ce qu'un mois de ma fille ...sans avoir les effets de la chimiothérapie.

 

 

 

J'avais du mal comprendre, ou peut-être que j'ai mal compris ce que m'a annoncée mon doc, il faut que je reparle de tout cela.

 

Aujourd’hui encore est une sale journée, partagée entre migraines et nausées, j'ai l'impression que plus j'arrive à la fin de tout cela plus je me dégrade et je m'épuise.

La niaque m'a quittée, je suis comme lessivée.

 

 Je me sens plaintive et je déteste ça...

Vivement que mon moral reprenne le dessus et que je prenne la pleine conscience de la chance que j'ai de pouvoir reprendre le boulot, plutot que m'apitoyer sur mon sort. Je ne comprends pas pourquoi je ne pense pas comme celà, peut étre que l'épuisement que je subis actuellement est responsable.

Il faut que je me ménage, mais même cela je n'en ai pas la force...

 

 

 

 

 

 Liens de l'image http://www.alloecouteado.org/wp-content/uploads/2015/07/prise-de-t%C3%AAte-250x188.jpg