Voici, un sujet vraiment d'actualité, avec un petit tour d’horizon de ce que nous pouvons faire pour supporter cette chaleur.



J'essaie de ne pas me plaindre, officiellement et depuis toujours j'aime la chaleur et l'été, alors j'évite franchement de faire ma rabat joie avec cette canicule, mais c'est un fait,

il fait chaud !

Et cette chaleur devient difficilement gérable.

 

Avec le traitement nous sommes malheureusement plus sensibles aux variations de température. Déjà que sans traitement c'est dur, alors je vous laisse imaginer comment ça se passe quand la chimie vient mettre votre corps en surchauffe. Sachant que les anti-hormonaux nous donnent des bouffées de chaleur:

Clairement difficiles à supporter à 20 degrés alors à grand-peine quand on a 40 ! 

Le résultat est simple,

encore plus d'insomnies,

encore plus de fatigues,

encore plus d'irritabilités,

et Bing ! encore plus de "ras le bol"!

Honnêtement ça relève vraiment de la force mentale pour supporter.

 

  • Comment tenir le coup ?

 Il n'y a malheureusement pas de miracle, il faut prendre notre mal en patience, chercher par tous les moyens à conserver de la fraîcheur au minimum dans une pièce afin, d'éviter de bouillir littéralement.

 

Associez à cela, la déshydratation, qui nous guette ! Il faut être extrêmement vigilants car celle-ci provoque des maux de tête violents et difficiles à éradiquer, elle provoque des crampes au niveau des membres inférieurs et au niveau abdominal, et elle modifie notre vigilance, il faut donc s'en protéger :

 

- Boire beaucoup me semble primordial, de l'eau évidemment, l'alcool ayant le particularité de déshydrater, je pense qu'en abuser serait contre productif!

- Prendre plusieurs douches, voir des bains d'une température de 2 degrés inférieurs à la température corporelle. (à ne surtout pas faire en cas d hyperthermie) !

- Faire des bains de pieds, en effet en rafraîchissant les extrémités le sang étant en perpétuelle circulation, rafraîchit le reste du corps. Ou sur le même principe mettre un linge humide sur la nuque, les poignets et les pieds.

- Manger léger, fruits, légumes frais, ça n'est pas le moment de se mettre au fourneaux.

- Pour le soir et les chaleurs non extrêmes, j'ai trouvé une technique plus ou moins efficace mais qui a le mérite d'être facile à mettre en place. Au paravent j'avais tenté le pain de glace dans le lit, ç'était un peu trop glacé pour moi, j'y ai donc renoncé, mais par contre la bouteille d'eau minérale aérosol qui sort du frigo le soir au coucher utilisée sur ma peau avec un ventilateur et utilisée comme une bouillotte inversée, car garde bien la fraîcheur du fait qu'elle soit en aluminium, cela aide à la détente, c'est assez efficace.

- Éviter autant que faire se peut de sortir, inutile de mettre son corps dans une situation de stress.

En effet sortir 5 minutes peut sembler ne pas être très grave oui, mais non, votre organisme va devoir se mettre en action pour maintenir une température corporelle à la normale, cet exercice épuisant peut aisément provoquer un malaise ! Surtout entre 11 h et 16h !

- Il faut écouter son corps et se mettre en pause, il vous remerciera !

Et passera peut être cette période sans trop de dégâts.



_"Hier j'ai craqué, il y avait 32 degrés chez moi, même toutes fenêtres et volets fermés. J'ai beaucoup de chances je suis exposée sud, sud/ouest, autant dire qu'en hiver c'est top ! En été aussi mais en cas de fortes chaleurs, impossible de réguler.

J'ai tenté encore les ventilo à fond mais là on brassait vraiment de l'air chaud, j'ai essayé le linge humide sur le ventilo, pain de glace devant, rien n'y a fait je devenais liquide. Et en plus cette chaleur majore mes nausées et mes maux de tête.

Alors j ai craqué je suis allée investir dans une clim mobile !

Qu'elle bonne idée, ça marche, c 'est un peu bruyant mais le confort thermique passe avant le confort auditif."

 

Mon mal de crane ne me quitte pas, je ne suis pas sure que l'air de la clim soit vraiment recommandé dans le cas d'une "migraine hormonale", mais bon je trouve qu'avoir mon salon à 24 degrés c'est juste utra confortable.

Cela a un cout ; je sais que tout le monde ne peut pas se le permettre, et ça n'est pas très écolo, mais bon encore une fois il m'a fallu peser le pour et le contre, déjà l'année dernière avec la chimio, je n'aurai pas du penser économies,  j'aurai du sauter le pas.

Alors je ne peux que conseiller d'investir de ce genre de produits de confort, ça devrait être remboursé par la Sécu!

 Il est prévu des orages en fin de journée, peut-être allons nous avoir une nuit plus reposante avec un peu d 'air frais. . .